Les origines du Géranium alsacien et les bons gestes à adopter

Indissociables de nos maisons à colombages, décorant les ruelles pavées et les places publiques, les généreux Géraniums décorent l’été alsacien depuis des décennies. Mais quelle est donc l’histoire de cette plante devenue emblématique en Alsace ? Et quels sont les bons gestes pour entretenir nos Géraniums jusqu’en octobre ?

Savez-vous que la conquête des fenêtres et balcons alsaciens par les Géraniums date de moins d’un siècle ? 

En effet les Géraniums sauvages et vivaces européens sont connus en Alsace depuis le Moyen-Âge. Alors que les Géraniums qui ornent actuellement nos fenêtres sont en fait des Pélargoniums. 

Les Pélargoniums sont des plantes originaires d’Afrique australe, découvertes par les explorateurs hollandais à partir du XVe siècle et introduites progressivement en Europe. Ces plantes ont été tout d’abord cultivées dans les jardins botaniques et par les pépiniéristes. 

En Alsace, existait à partir de 1740 une célèbre famille de pépiniériste et d’horticulteur : les Baumann installés à Bollwiller et à Mulhouse. Ce n’est donc pas étonnant qu’à partir des années 1840, un engouement sans précédent pour les Pélargoniums s’épanouit en Alsace. Les sociétés horticoles de Strasbourg et de Mulhouse organisent des expositions où ces végétaux tiennent une place d’honneur.

C’est ainsi, que forts de cette notoriété élitiste, les Pélargoniums vont à partir du début du XXe siècle se cultiver dans les jardins des industriels et des familles bourgeoises avant de lentement se démocratiser après la Seconde Guerre mondiale sur les rebords de fenêtres de nos villes et villages alsaciens.

L’Elsass Géranium 

La marque « Elsass Géranium » a été créée en 2009 par une vingtaine d’horticulteurs alsaciens, membres de l’association « Fleurs et Plantes d’Alsace », afin de labelliser une démarche destinée à promouvoir la plus emblématique des fleurs alsaciennes. Avec cette appellation, l’amateur de Géranium obtient la garantie d’une méthode et d’une durée de production satisfaisantes, d’un engrais naturel et organique, d’une floraison abondante, d’une qualité sanitaire et d’un enracinement conséquent. 

Et voici quelques gestes pour entretenir vos Géraniums jusqu’au bout de l’été :

Supprimer les fleurs fanées
Enlevez régulièrement les feuilles mortes en les pinçant à la base et retirez les fleurs fanées. Cette action permet à votre plante de faire de nouvelles fleurs, au lieu de s’épuiser à nourrir celles qui sont en train de mourir. 

Fertiliser
Apportez une fois tous les trois arrosages une goulée d’engrais soluble toujours sur une terre pas trop sèche.

Arroser mais pas trop
Les Géraniums détestent plus que tout les arrosages trop fréquents. Attendez ainsi que la terre sèche en surface avant de les arroser. Naturellement ces plantes résistent bien à la sécheresse, surtout les variétés de lierre, mais elles seront bien plus florifères avec des arrosages réguliers.

Related Posts

Comment entretenir ses plantes en période de canicule ?

Comment réussir ses jardinières en été ?

La saison des mariages est arrivée !

Votre fleur préférée en dit long sur votre personnalité !